Identification des 10 causes les plus courantes des pannes des éoliennes

L'analyse des données de quelque 7.000 éoliennes a révélé les principales causes des périodes d’indisponibilité (downtime) et donc des pertes de production lorsque les éoliennes ne fonctionnaient pas. Il est possible de résoudre ou d'éviter beaucoup de ces problèmes.

Fort d’une longue expérience en ingénierie et d'un portefeuille monitoring de plus de 7.000 éoliennes, le spécialiste des technologies renouvelables et des logiciels ONYX InSight conclut que 80% de la perte de production des éoliennes est due à dix problèmes courants :

  • Problèmes de température
  • Problèmes liés au système hydraulique
  • Dysfonctionnement des anémomètres
  • Problèmes liés au système de refroidissement
  • Système d’orientation au vent mal aligné
  • Mauvais alignement ou calibrage du pas
  • Rotor mal équilibré
  • Mauvais paramètres de contrôle
  • Givrage
  • Érosion au bord des pales

Approche fondée

Également active dans le domaine depuis des années, Sirris dispose de l'infrastructure d’essai nécessaire et a lancé des projets visant à prévenir ou à résoudre ces problèmes courants.

Vue d'ensemble :

Afin de résoudre ou prévenir les problèmes de température, nous réalisons des essais sur les conditions climatiques (extrêmes) du monde entier dans notre grande chambre climatique d'Anvers. Par exemple, on peut s'assurer que certains composants de l'éolienne ne surchauffent pas ou ne rencontrent pas de problèmes lors d'un démarrage à froid. De grands acteurs tels que ZF Wind Power et Siemens Gamesa ont ainsi testé leurs prototypes dans notre chambre climatique.

Les problèmes liés au système hydraulique sont abordés dans le cadre du projet européen DOCC-OFF (Numérisation des composants critiques des éoliennes offshore). L’objectif est ici d’exploiter les connaissances tirées des données d’exploitation, de démontrer l'impact de la télédétection et de la télésurveillance sur l'optimisation de la conception, d'augmenter les performances et de réduire les coûts de maintenance des sous-systèmes critiques des éoliennes offshore. L'énergie éolienne offshore devient ainsi une technologie compétitive à côté d’autres alternatives de production d'énergie.

Les problèmes liés au système de refroidissement sont également étudiés en réalisant des essais dans des conditions climatiques (extrêmes) dans la grande chambre climatique. Il s'agit souvent de résoudre des problèmes de surchauffe et/ou de tester et valider de nouveaux types de refroidissement des transformateurs. Nous l'avons notamment fait dans le cadre de collaborations avec SGB Smit et CG Power Systems.

Depuis peu, nous sommes également en mesure de simuler le givrage dans la chambre climatique grâce à une nouvelle installation d’essai de givrage. Deux projets de R&D sont également en cours sur ce thème. Le projet Fighting Icing traduit les connaissances et solutions de pointe pour la détection des problèmes de givrage dans divers domaines d'application en méthodologies structurées et concrètes pour leur mise en œuvre. Le projet NewSkin explore le potentiel des nanosurfaces pour les produits industriels et de consommation.

Lisez-plus sur notre recherche sur le givrage dans nos papers 

Enfin, le projet ICON Rainbow vise à mieux comprendre l'érosion des pales causée par la pluie et la foudre, car l'érosion entraîne d'importantes pertes de production. Il devrait déboucher sur de nouvelles possibilités d'entretien préventif et de meilleures stratégies d'inspection, d'entretien et de réparation.