Six nouvelles Usines du Futur en Belgique

Stas Waregem, Terumo, P&V panels, ZF Windpower, Vinventions et Takeda Belgium pourront dès aujourd’hui se targuer du titre de « Factory of the Future ». En décernant ce titre, les initiateurs souhaitent couronner les entreprises manufacturières les plus tournées vers l’avenir. Les 48 détenteurs du titre en Belgique ont, entre 2015 et 2020, réalisé une croissance de la productivité, du chiffre d’affaires et de l’emploi supérieure à celle du reste de l’industrie manufacturière.

Les Factory of the Future Awards sont depuis 2015 une initiative de Sirris et d’Agoria. Ils sont organisés en collaboration avec les fédérations sectorielles et industrielles Fevia (alimentaire), Fedustria (textile, bois et meubles), essenscia (chimie et sciences de la vie), Centexbel (technologie du textile), Catalisti (chimie et plastiques), Wood.be (bois et meubles), Flanders’ FOOD (agroalimentaire) et Digital Wallonia. En huit ans, le groupe de tête des entreprises de production tournées vers l’avenir en Belgique est devenu un club de 48 entreprises, qui, ces six dernières années, ont investi ensemble plus de 1,9 milliard d’euros. Les vainqueurs conservent leur titre pour une période de trois ans. Ensuite, un nouvel audit doit établir si le titre peut être prolongé. D’une enquête, il ressort que les 48 détenteurs du titre ont, entre 2015 et 2020, réalisé une croissance de la productivité, du chiffre d’affaires et de l’emploi supérieure à celle du reste de l’industrie manufacturière.

Six nouveaux couronnements, cinq prolongés

Jeudi dernier, six entreprises ont reçu leur prix pour la première fois. En Flandre, il s’agit des ateliers de construction Stas à Waregem (Flandre orientale), du site de production de produits médicaux de Terumo à Haasrode (Brabant flamand), du fabricant de tableaux P&V Panels à Heusden-Zolder et du producteur d'éoliennes ZF Windpower à Lommel (Limbourg). Les entreprises Viventions à Thimister-Clermont (Liège) et l’entreprise pharmaceutique Takeda Belgium sont les vainqueurs côté wallon. Les vainqueurs ont reçu leur prix des mains des vice-ministres-présidents flamand et wallon Hilde Crevits et Willy Borsus.

Cinq autres entreprises manufacturières ont reconduit le titre qu'elles avaient remporté précédemment. Il s’agit de Lavetan et Ed&a à Turnhout, Aerospace et TE Connectivity à Oostkamp, Duracell à Aarschot, Van Hoecke à Saint-Nicolas, Stas à Tournai et AISIN Europe SA (anciennement AW Europe) à Braine-l’Alleud.

Valeur ajoutée des Factories of the Future

Les Factories of the Future sont des entreprises qui investissent dans la numérisation, dans leur personnel, dans des processus et produits intelligents et dans une production de rang mondial. Elles gèrent ingénieusement les énergies et les matériaux, en veillant à la motivation, à la créativité et à l’autonomie des collaborateurs. Afin de remporter le titre tant convoité, les entreprises doivent obtenir un score d’au moins quatre sur cinq sur une échelle de maturité dans chacun des sept domaines de transformation, au cours d’un audit critique réalisé par des experts indépendants.

Les vainqueurs ont été choisis parmi une vingtaine d’entreprises candidates qui ont fait l’objet d’une évaluation finale. Cependant, selon le directeur général de Sirris, Herman Derache, beaucoup plus d’entreprises en Belgique agissent pour atteindre une plus grande maturité sur un ou plusieurs des sept axes de transformation, ce qui se traduit par une meilleure productivité et un ancrage durable.

« Actuellement, il y a plus de 600 entreprises qui travaillent sur les axes de transformation qui les rend plus fortes en tant que société de production. L’ambition est donc d’agrandir encore plus le groupe des Factories of the Future durant les années à venir, tout en encourageant toutes les autres entreprises à gagner progressivement en maturité. Bien entendu, les transformations des Factories of the Future ne sont pas uniquement pertinentes pour les grandes entreprises. Chaque PME peut s’y atteler. Si vous jetez un coup d’œil au palmarès, vous verrez que pas moins de 24 des 48 usines du futur sont des PME de moins de 25 salariés », explique Herman Derache.

Jolyce Demely, directrice générale d'Agoria Vlaanderen : « Concourir pour un titre aide les entreprises à donner une direction et un timing concret à leurs transformations, mais ce n’est évidemment pas une fin en soi. » Chaque couronnement peut en soi constituer le point de départ d’un nouveau défi. C’est cette mentalité qui permet à nos meilleurs acteurs de rester en tête de la course vers l’industrie 4.0. Nous en avons besoin afin de consolider notre industrie manufacturière en Flandre, tout en la maintenant compétitive à l’échelle internationale.

Pour les sites locaux des entreprises internationales, le titre de Factory of the Future peut faire la différence, souligne Ann Wurman, directrice d’essenscia Vlaanderen. « Pour ces entreprises, la question est toujours de savoir quel site fera l’objet du prochain investissement important. Avec le titre, les Factories of the Future disposent d'un atout supplémentaire. »

Lisez le communiqué de presse ici.

Voulez-vous jeter un coup d'œil à l'intérieur d'une usine du futur ?

Vous pouvez ! Venez assister à notre Roadshow Usine du futur 2022 avec Terumo Europe (17 mars), E.D.&A. (24 mars), TE Connectivity (31 mars), Stas (7 avril), BMT Aerospace (14 avril) et ZF Lommel (21 avril). Inscrivez-vous ici.

La mise en œuvre d'Industrie 4.0 dans la pratique ? Nous vous aiderons sur votre chemin!